Monuments

Les monuments, ces témoins de l’histoire

Si l’on en croit différents textes, dont une étude publiée par l’association Kronos d’Albens, les origines de Cessens remonteraient à la période romaine  (IVème siècle) et le village tirerait son nom d’un magistrat romain, Caius Sexius. Il ne reste pourtant aucun vestige de cette époque. Même les Allobroges, peuple celtique de l’époque gauloise très présent dans la province, n’ont laissé aucune trace.

Les monuments les plus anciens datent du Moyen-Age. C’est à cette période que la Croix des mariages fut érigée en l’honneur des moines de Hautecombe (partis de Cessens pour s’installer sur l’autre rive du lac du Bourget) et que deux châteaux forts furent construits sur une butte surplombant le village.

Les deux édifices religieux de la commune, à savoir l’église et la chapelle, datent respectivement des XVIIème et XVIIIème siècles (sous leur forme actuelle). Ils ont été restaurés à plusieurs reprises et sont en très bon état.

Enfin, une parcelle de mur rappelle la présence du Château Barthelier, hôtel particulier du XVIIIème siècle. Cet édifice fut brûlé par les forces allemandes, à la poursuite de résistants qui se cachaient dans la commune, durant la Seconde Guerre Mondiale.

La carte en bas de la page vous permettra de localiser ces monuments.

Plus d’informations sont disponibles sur la page respective de chaque monument :

 

Localisation des monuments

 

Les commentaires sont fermés